Une année 2021 pleine de nouveautés

By in ,
594

Une nouvelle directrice ...

Depuis le premier janvier, c’est Anais Lestienne qui a pris la Direction du Centre Albert Jacquard. Arrivée au Centre en septembre 2019, elle assurait jusqu’ici  la mission de Coordinatrice Générale. Elle connaît déjà bien le centre, les équipes de salariés et les bénévoles … et beaucoup d’adhérents la connaissent aussi…. Elle était très présente auprès des secteurs jeunesse et petite enfance. 

C’est elle qui depuis septembre 2020 coordonne le travail   avec bénévoles et salariés pour le prochain projet du  Centre Social pour les années 2022 à 2026.  

Mais aussi un nouveau président au Conseil d'Administration

Lors de l’Assemblée générale de septembre 2020,  le Conseil d’Administration du Centre Albert Jacquard a été renouvelé. Sept nouveaux administrateurs ont  répondu à l’appel à candidature et dès la première séance un nouveau bureau s’est constitué, avec trois nouvelles nominations  sur les six postes du bureau. C’est Didier Leurent, qui succéda à Christian Taquet, qui après 10 années de “bons et loyaux” services souhaitait passer le relais.

En ce début d’année 2021, Didier Leurent  doit renoncer, pour des raisons de santé et  à son grand regret,  à cette fonction qu’il a abordée avec fougue et enthousiasme.  Il continue cependant à siéger au Conseil d’Administration, où tous ses collègues espèrent le voir revenir très vite.

Lors du Conseil du 21 Janvier, c’est Romuald Menegatti, qui habite à Saint Maurice Pellevoisin depuis plusieurs années, qui a été élu Président. Impliqué dans le quartier, il connaît déjà le Centre Albert Jacquard pour avoir suivi, au cours des années précédentes les travaux du Conseil d’Administration, en tant que personnalité extérieure . 

Bienvenue à eux deux, 

et 

Merci

à Chantal Farvacque,  directrice depuis depuis 5 ans, qui a fait grandir le Centre dans le quartier,  avec et pour ses habitants

à Christian Taquet, à Didier Leurent et à tous les bénévoles, sans qui le Centre Albert Jacquard ne serait pas celui que vous connaissez et fréquentez.

 

 

Passage de relais fin décembre entre Chantal et Anaïs : la continuité dans la solidarité